« Ne nous craignez pas, plutôt écoutez nos doléances !»

0
389
Les femmes musulmanes qui ont participé à la conférence organisée par le FEIMB
Les femmes musulmanes qui ont participé à la conférence organisée par le FEIMB
Advertisement

Forum des Etudiants et Intellectuelles Musulmans du Burundi (FEIMB) a organisé ce dimanche le 25 mai 2019 une conférence débat sur la tolérance dans l’Islam, sa participation dans la politique et la place de la femme dans la religion musulmane.  Les conférenciers et participants ont annoncé que lIslam est une religion qui enseigne la paix, l’amour et la tolérance dans la diversité sociale

Abdoul Kabura,président du Forum des Etudiants et Intellectuelles Musulmans du Burundi (FEIMB)
Abdoul Kabura,président du Forum des Etudiants et Intellectuelles Musulmans du Burundi (FEIMB)

M. Abdoul Sakubu le représentant du Forum des Etudiants et Intellectuelles Musulmans du Burundi (FEIMB) a appelé les Burundais de ne pas craindre les musulmans en les confondant aux terroristes en se basant aux actes ignobles des terroristes qui vivent dans les pays dits musulmans, ce sont des malfaiteurs qui font des forfaits sous le pseudo musulman, mais au vrai sens de l’Islam, les musulmans poursuivent les pratiques du prophète Mohamed. Ce prophète enseignait la paix, l’amour et la tolérance, a –t-il dit. Selon M. Kabura, tous les musulmans du Burundi sont interpellés à renforcer l’esprit de fraternité. Et, il a demandé les adeptes d’autres religions de ne pas confondre les musulmans et terroristes qui cherchent leurs intérêts.

Ir. Tschekedi Khamiss, un des conférenciers du jour a abondé au sens du président du FEIMB en expliquant que l’Islam est une religion de tolérance par excellence, une religion qui accepte la diversité et qui considère les Êtres humains au même pied d’égalité. C’est pourquoi la part de l’Islam est d’importance capitale en matière politique 


L’islam veut son ticket dans la politique

« Au moment où nous approchons les élections de 2020, notre forum appelle tous les musulmans à la sauvegarde de la paix et de prendre part dans les affaires du pays », a souligné Abdoul Kabura

Il faut que tous les musulmans sachent que le Burundi est leur patrimoine, qu’il faut défendre leurs droits et devoirs de tout citoyen, a -t-il annoncé. Il les a invités de participer massivement aux élections de 2020 pour élire et de se faire élire comme tant d’autres citoyens.

Oui, nous avons une place dans l’islam

Ir. Jamillah Barekebavuge ,une des filles participantes dans la conférence
Ir. Jamillah Barekebavuge, une des filles musulmanes participantes dans la conférence

Au moment où l’islam enseigne la tolérance, il n’oublie pas d’intégrer la femme dans ses attributions. Le patron de ce forum indique que la place de la femme est importante mais que chacun a ses propres missions tel que le stipule le règlement islamique.

Ces musulmans jugent le non fondé de la loi interdisant la polygamie au Burundi alors que le Coran leur autorise d’épouser plus d’une femme.  « J’ai mal accueilli cette loi car elle vient en contradiction de celle d’Allah qui autorise nos maris d’épouser plus d’une femme. Epouser deux ou plus ne cause aucun un problème, il faudrait que le gouvernement burundais revisite la loi interdisant la polygamie dans notre pays, a demandé Ir. Jamillah Barekebavuge une fille musulmane qui a  participé dans cette conférence.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here