La CENI : Pour être observateurs électoraux, des dossiers sont exigés

0
608
Dr Pierre Claver Kazihise,Président de la CENI (photo d'archive)
Dr Pierre Claver Kazihise,Président de la CENI (photo d'archive)
Advertisement

A l’occasion de pouvoir sensibiliser dans les activités prochaines que mènent la CENI dans des activités électorales à savoir l’éducation civique électorale et l’observation électorale, la Commission Électorale Nationale Indépendante organise une réunion ce mardi le 23 juillet 2019 auprès des représentants de la confession religieuse, des présidents des sociétés civiles ainsi que les médias

« Ce jour, nous avons invité les responsables des organisations non gouvernementales (ONGs) et confessions religieuses qui veulent être des observateurs électoraux pour échanger sur les modalités de pouvoir participer aux processus électoraux. Et, pour pouvoir les inviter afin qu’ils seraient disponibles à cette période. Ceux qui voudraient accompagner les processus électoraux sont priés de pouvoir se faire connaître à la CENI », indique Pierre Claver Kazihise, Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante au Burundi (CENI), avec ses partenaires électoraux dans la salle de réception érigée à l’INSP, au Bujumbura.

Il ajoute que les confessions religieuses et les sociétés civiles jouent un rôle prépondérant dans les périodes électorales. « Certaines sociétés civiles se sont déjà montrées la compétence dans cette activité, raison pour laquelle nous les avons interpellées de s’identifier ».

Il précise qu’il s’agit d’un recensement que la Ceni veut mener aux dites associations et religions qui voudraient entrer dans les processus d’éducation électorale et civique dans les prochains jours.

“Il faut effectivement une bonne organisation que toutes ces associations, toutes ces confessions religieuses soient connues afin de pouvoir suivre leurs activités », stipule P.C. Kazihise.


La contribution de ces ONGs et confessions religieuses est volontaire

Selon M. Kazihise, la contribution de ces ONGs et confessions religieuses est volontaire.  « C’est pourquoi nous avons donné une fiche pour qu’ils s’y inscrivent et nous allons consulter les données qui seront sur ces fiches pour pouvoir dire que ces organisations ont la capacité de pouvoir mener ces activités-là ».

Concernant les moyens, il souligne que chaque religion et association contribueront aux élections selon leur moyen.  « Au dépend des moyens, chaque religion présentera à la CENI tout ce qu’elles seront capables d’accomplir ».

Selon toujours lui, elles préciseront d’où est venu la somme d’argent contribuée. Les financements internes et externes devront sévèrement être contrôlés au niveau de la Ceni car, à son avis, ils peuvent être redoutables, licites.

« Nous tenons absolument à ce que les processus électoraux ne soient pas biaisés par des financements qui sont en dehors de la légalité. C’est plutôt dans ce sens de pouvoir contrôler et suivre les origines de financement qui seront utilisés pendant les processus électoraux par ces organes », martèle-t-il


Comportement à adopter lors des élections

Au cours des élections, les électeurs devront avoir le même comportement, comme le souligne -t-il.  « Tous les électeurs participeront aux élections de 2020, avec la même démarche ».

Il déclare que pour ceux qui ne sont pas faits inscrire en 2017, cet organe avec l’assistance gouvernementale ont instauré 3807 places d’enrôlement sur 2917 collines et quartiers. Ce sont ces mêmes places où se feront prochainement les élections de 2020. Tout en précisant qu’à cette occasion, les réfugiés sont priés de revenir au pays. Il dit : « Nous les interpellons de regagner leur bercail juste avant la période électorale. »

Les simples habitants burundais qui sont à l’étranger vont librement participer aux élections après s’être fait inscrire au Maroc.


Les observateurs aux élections sont-ils nécessaires ?


« Au dénouement de la période électorale, avant ou après les élections, les observateurs sont nécessaires. Ils doivent suivre de près ceux qui sont réalisés afin que la Ceni proclame les résultats du déroulement électorale où d’aider au faveur des élections suivantes », affirme-t-il

Il mentionne que les observateurs c’est un œil visant aux organisateurs électoraux depuis aux urnes jusqu’à la Ceni. « Ils sont en outre des témoins aux participants électoraux. »

Par contre, comme le montre P.C Kazihise, les activités actuelles ne concernent pas les observateurs extérieurs. « Les observateurs extérieurs qui voudraient participer à l’observation électorale, il y aura un temps pour eux en vue de pouvoir se faire connaître ».

Le représentant de l’Eglise catholique n’était pas présent dans ladite réunion.

Révérien Ndereyimana,Stagiaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here