OBR: Des professionnels des médias appelés à l’éducation fiscale

0
971
Stany Ngendakumana,directeur de la communication à l'OBR au micro et Jacques Bukuru secrétaire éxcutif de CNC
Stany Ngendakumana,directeur de la communication à l'OBR au micro et Jacques Bukuru secrétaire éxcutif de CNC

L’office burundais des recettes ( OBR) a réuni des journalistes, ce jeudi le 01 Août 2019, pour une formation en lutte contre la fraude et la contrebande


Stany Ngendakumana,directeur de la communication à l'OBR au micro et Jacques Bukuru secrétaire éxcutif de CNC
Stany Ngendakumana,directeur de la communication à l’OBR au micro et Jacques Bukuru Secrétaire Exécutif de CNC à droit

« En organisant cette réunion, nous voulons sensibiliser les professionnels des médias pour qu’ils sachent les méfaits de la fraude fiscale et de la fraude douanière ainsi que la contrebande », a indiqué Stany Ngendakumana, le chargé de la communication à l’OBR. Et, d’ajouter que les journalistes peuvent contribuer  dans la lutte contre la fraude de toute sorte.

« Nous sommes conscients désormais que vous allez prendre conscience du sujet ou de l’ampleur de la question de façon à multiplier les productions médiatique à ce sujet », a -t-il rassuré.

Dans ses réalisations, OBR a constaté que la plupart des médias ne sont pas conscients de l’ampleur des gens qui se livrent à la fraude fiscale et douanière. “Raison pour laquelle il y a un déficit lié à l’éducation au civisme fiscale”, a- t-il dit

Selon toujours lui, il n’y a pas trop d’impôts au Burundi car” Trop d’impôts tue l’impôt”. Ceux qui sont fixés par la loi et procédure suivis par l’OBR ce sont des lois qui ont été établies et mises en place avec le concours ou la participation de tous les partenaires.

La CCIB et d’autres partenaires ont établi des lois y relatives par rapport aux impôts et taxes.”Il n’y a pas d’injustice sur ce point, pas trop d’impôts même si certains ne cessent de le dire”. déclare Stany Ngendakumana.

Le porte-parole de l’OBR promet aux professionnels des   médias qu’ils vont multiplier des émissions en rapport avec l’impôt et taxe à l’OBR. “Les journalistes auront accès à l’information à l’OBR dans les limites de la loi.

Les conférenciers du jour ont expliqué que la fraude fiscale implique la violation de la loi fiscale afin d’échapper totalement ou partiellement à l’impôt et à d’autres droits de douanes y relatifs.


La fraude,une entrave du développement économique du pays

Au cours de son exposé sur la fraude douanière et la contrebande, Jean Nicaise Bigirimana Chef de ce service à l’OBR a fait savoir que les conséquences de ces pratiques sont énormes dans la vie économique du pays. Il donne l’exemple de plus de 428 millions de FBu que les services de l’équipe mobile ont recouvre depuis le mois de janvier 2019 tout en excluant les autres redressements faits au niveau des autres services de la douane. Il a précisé que plus de 325 millions de FBu de ce montant concernés les recettes douanières.

l'interventions des journalistes
Interventions des journalistes

Parmi les recommandations formulées, l’accompagnement des journalistes dans leurs métiers a été demandé sans oublier l’encouragement de celui qui se distingue dans la production des articles en rapport de la lutte contre ce fléau. De son côté, l’OBR rassure qu’il est prêt à accompagner les professionnels de médias, et qu’une prime de 10% de la valeur des produits dont fait l’objet de la fraude dénoncée revient au dénonciateur.

Révérien Ndereyimana,Stagiaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here