Burundi : Le 1er Vice-Président poursuit ses visites

0
76
SE Gaston Sindimwo, le 1er Vice-Président de la République du Burundi après sa visite à la Radio culture il a répondu aux questions des journalistes.
SE Gaston Sindimwo, le 1er Vice-Président de la République du Burundi après sa visite à la Radio culture et CCIB FM, il a répondu aux questions des journalistes.

Le 1er Vice-Président, Gaston Sindimwo a visité deux médias locaux à savoir la radio CCIB Fm+ et la radio Culture. Pour lui, les médias ont un rôle important dans la consolidation de la paix. Il a expliqué que cette visite s’inscrit dans le cadre de s’en querir de la situation réelle qui prévaut au sein des radios œuvrant au Burundi

SE Gaston Sindimwo, le 1er Vice-Président de la République du Burundi au studio de la Radio Culture
SE Gaston Sindimwo, le 1er Vice-Président de la République du Burundi au studio de la Radio Culture à gauche du journaliste à cette Station, Sylvère Bigirimana

Cette visite a commencé à la Radio CCIB FM+ et la Radio Culture ce jeudi 8 aout 2019. « Nous venons de faire un périple au sein des radios et des autres organes de presse. Aujourd’hui, c’est le retour à ces deux radios. Il a précisé que la Radio CCIB FM+ et la Radio Culture ont une spécificité par rapport aux autres. Il a fait savoir que la radio CCIB FM+ c’est une radio à caractère économique. “Nous devrions soutenir ces radios car elles ont accompagné le gouvernement dans le processus de ramener la paix et la sécurité au pays et elles se sont bien comportées dans le passé, » a -t-il ajouté. Il a demandé à Radio CCIB FM+ de transmettre le programme national du développement que le pays préconise dans dix ans à venir. Il faut faire plus d’échos pour que les opérateurs économiques puissent s’en enquérir et qu’ils puissent participer dans les domaines bien tracés par le gouvernement, a -t-il insisté avant d’indiquer qu’il faut également vendre les bonnes opportunités que regorge le Burundi en matières des affaires économiques. « Le Burundi a fait des progrès car pendant 4 heures l’API permet à l’investisseur d’implanter l’entreprise, ce qui n’est pas le cas dans d’autres pays », explique-t-il.

Quant à la Radio Culture, le 1er Vice-Président l’a demandée d’incarner la culture au niveau des cœurs des burundais. Car selon toujours lui, si on ne suit pas la culture du pays, on est déconnecté à son pays parce que nous connaissons quelques individus qui sont à l’extérieur du pays et qui sont complètement en dehors de la culture burundaise, a -t-il dit. Il a indiqué que la paix et la sécurité sans culture n’est qu’une ruine. « Nous lui demandons de renforcer la paix et la sécurité tout en ramenant la culture sur son chapitre aujourd’hui ».

Où en est avec le fond pour appuyer les media ?

Le 1er Vice-Président a déclaré : « Nous sommes ici pour s’enquérir de la situation des faiblesses et des forces qui se présentent au sein des médias burundais afin de pouvoir présenter ses défis devant le conseil des ministres. Vous savez qu’il y a un fond des médias demandé chaque fois, nous allons tenir compte de ces doléances lors de l’adoption de la loi budgétaire de l’année prochaine ». Pour les élections de 2020, le gouvernement a transmis les fonds à la CENI car, les élections seront organisées par les fonds propres du pays. Et, c’est cette commission qui va s’occuper des médias pour la couverture avant et pendant les élections pour la couverture électorale. La CENI va bientôt travailler avec les médias, a -t-il poursuivi.

Quelle position du gouvernement par rapport à la demande du retour des politiciens en exile ?

M. Sindimwo a indiqué que le gouvernement est prêt à les accueillir car, dit-il, ce n’est pas la première fois que le gouvernement accueille les politiciens ou d’autres personnes en provenance de l’exile. « Le ministère de l’intérieur ne cesse d’accueillir les burundais qui regagnent le bercail. Nous les invitons à venir dans leurs pays pour bâtir le pays ensemble tout en profitant les biens faits de la paix qui règnent au Burundi. », a -t-il affirmé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here