Burundi : Les spéculateurs du ciment BUCECO avertis

0
118
Siège de l'entreprise BUCECO

Lors d’une conférence de presse tenue ce mardi, le 10 septembre 2019, Jean Marie Niyokindi, ministre de commerce, de l’industrie et du tourisme a fait savoir qu’il s’observe de plus en plus d’importantes spéculations sur le ciment Portland produit localement par BUCECO ces derniers jours

distribution des sacs de ciment BUCECO
Distribution des sacs de ciment BUCECO

« Un sac de ciment Portland (BUCECO) de 50kgs avec teneur de durabilité 32.5 qui devrait coûter normalement 24500Fbu, mais aujourd’hui, son prix varie de vente varie entre 28000FBu à 31000 FBu alors que le même sac à teneur de 42.5 coûte 30.000 FBu à l’état normal sous prétexte que la production du ciment est faible, expliquent les vendeurs, qu’il peut passer une semaine sans ciment alors qu’ils ont fait des commandes » signale le Ministre Niyokindi. Il indique que le constat en est que des fois sur le marché presque dans tout le pays pendant l’été s’observe une hausse exorbitante de prix du ciment de type BUCECO alors qu’il est produit localement.

C’est suite à cette mauvaise habitude de hausser les prix sans motifs valables que le ministère ayant le commerce dans ses attributions a pris les mesures de fermer temporairement les magasins et les entrepôts exerçant ce commerce. Il a exhorté aux commerçants le paiement des amendes et le déclenchement des poursuites judiciaires pour protéger les consommateurs.

La hausse du prix ciment BUCECO serait due aux distributeurs agréés de cette industrie

M. Clément Witeka, un des commerçants détaillants du ciment de BUCECO explique que cette hausse du prix provient des distributeurs agréés de la société BUCECO. ”Une fois le prix d’achat d’un sac de ciment est élevé par rapport au prix normal, on doit vendre ce produit à un prix élevé pour ne pas enregistrer de perte et faire tourner le business”. Mais de son côté Ephraïm Nimpagaritse, grossiste de ce produit dans la province de Ngozi indique que le manque de devise serait à l’origine de cette hausse de prix.

Izere Verra, assistante du directeur général de BUCECO rejette les motifs avancés par ces commerçants. “Personne n’a signalé cette problématique à la direction générale de la société.  La production est suffisante mais on ne peut pas servir tout le monde en même temps”.

Le ministère Niyokindi a demandé à la direction générale de BUCECO de redresser la situation et de montrer au ministère la quantité de ciment produit chaque mois et de rayer sur la liste des distributeurs agrées ainsi que tous les grossistes qui haussent les prix sous leur propre gré.

Richard Nsengiyumva,Stagiaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here