Bubanza : « Les forces de sécurité neutralisent un groupe d’hommes armés »

0
36
Les journalistes du journal IWACU enprisonnés à la prison de Bubanza
Les journalistes du journal IWACU enprisonnés à la prison de Bubanza

Mardi 22 Octobre courant, un groupe d’hommes armés de fusils a mené une attaque sur les colline Dondi, Masare et Muyange de la commune Musigati de la province de Bubanza au Nord-Ouest du pays. Du coup, les 4 journalistes d’IWACU attrapés et emprisonnés

Moïse Nkurunziza, le porte-parole adjoint du ministère de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes
Moise Nkurunziza, le porte-parole adjoint du ministère de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes

Des informations que rapporte le porte-parole adjoint du ministère de la sécurité fait savoir qu’il s’agit d’un groupe composé de 18 personnes muni d’armes qui tenteraient de pénétrer dans la forêt de Kibira. Moïse Nkurunziza indique que ce groupe s’est heurté aux forces de sécurité. Lors des échanges des tirs, 14 rebelles ont péri et 11 fusils dont 9 Kalashnikov, 1 mi Kalashnikov et 1 RPJ 7 ont été saisis.  Du côté des forces de sécurité, aucune perte enregistrée a ajouté le porte-parole adjoint. Moise Nkurunziza a rassuré que la situation est sous contrôle. La population qui a fui leurs ménages a regagné leurs foyers.

Néanmoins, les journalistes et leur chauffeur du groupe de presse IWACU qui se rendaient sur lieu(Musigati) pour s’enquérir de la situation qui s’y déroulait, ont été vite arrêtés puis conduits au cachot du commissariat de Bubanza. Et ce Samedi, le 26 octobre 2019, ces journalistes étaient transférés à la prison centrale sous l’accusation de « complicité d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat ». Ces journalistes sont Christine Kamikazi,Thérence Mpozenzi,Agnès Ndirubusa, Egide Harerimana et le chauffeur Adolphe Masabarakiza, lit –on dans les lignes du journal Iwacu et sur son compte twitter de 23 octobre et ce 26 de ce même mois courant.

La vigilance recommandée aux populations transfrontalières de la RDC

Pascal Nyabenda président de l’Assemblée Nationale et natif de la province Bubanza, dans son discours tenu ce samedi le 26 octobre 2019, après les activités communautaires de la construction de la tribune du stade à Bubanza a indiqué que la population n’a pas été vigilante de voir comment ce groupe de rebelle a pu pénétrer de la RDC jusqu’à dans la commune Musigati. Il a demandé surtout la population de la commune Gihanga frontière avec la RDC d’être vigilante et de donner l’information à temps réel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here