Burundi : les malades mentaux, catégorie négligée

0
240
Les patients recoivent des savons et dentifrices de la part de l'AST
Les patients recoivent des savons et dentifrices de la part de l'AST
Advertisement

Dans le cadre de la clôture des activités du mois d’octobre dédié à la santé mentale, l’Association Santé pour Tous (AST Magara yacu) a effectué une visite aux patients alités à l’hôpital Neuropsychiatrique de Kamenge (CNPK), samedi 10 novembre 2019. Une aide composée de savons, les dentifrices et autres biens à usage courant a été octroyée à ces vulnérables

Mme Lydie Mizero, explique que son association aide les malades mentaux
Mme Lydie Mizero, explique que son association aide les malades mentaux

« Le mois d’octobre à l’AST, nous l’avons dédié à la santé mentale là où nous effectuons des descentes sur terrain pour conscientiser les personnes qui soufflent des pathologies mentales. Aujourd’hui, nous sommes ici pour donner un coup de main aux patients du CNPK », a indiqué Mme Lydie Mizero, directrice exécutive de l’AST Magara yacu. Chaque patient reçoit un kit composé de savons, de dentifrices, et autres bien à usage récurent, a-t-elle ajouté. 

Mme Mizero explique que son association intervient dans les domaines du bien-être et le psychosociale et la santé mentale. Elle a indiqué qu’au sein de cette association, il y a des psychologues qui prennent en charge les malades mentaux. Et de souligner que son association collabore avec le CNPK. « Une fois reçu un malade mental, après le counseling nous le transférons à ce centre », précise-t-elle.

Les malades mentaux sont des malades comme les autres, a-t-elle rappelle. Avant de déplore que cette catégorie de maladie est négligée alors que son traitement exige beaucoup de moyens.

 Du côté d’Orène Ndayirukiye, nursing à ce centre neuropsychiatrique de Kamenge partage le même avis que la directrice exécutive de l’AST. Elle a indiqué que les patients proviennent dans des milieux défavorisés, les plus reculés du pays ce qui engendre des dépenses énormes. Elle demande la conjugaison des efforts de tout en chacun pour que les pathologies psychiatriques soient prises en compte par tous. Car, dit-elle, les maladies mentales sont causées par plusieurs facteurs entre autres la dépression, la situation socio-économique que traverse certains ménages, etc.

Le chargé de poste social au CNPK, Aristote Ndagijimana a remercié les membres de l’AST pour l’activité effectuée à l’endroit des malades mentaux et les stabilisés des troubles mentaux. Et  il a lancé un appel  aux bienfaiteurs de venir en aide à cette catégorie des patients qui délaissés dans ce centre qui sont incapables de payer les factures de soins de santé. Il a interpellé les améliorés d’approcher cette association afin qu’ils reçoivent des conseils en premier temps de la part de ces psychologues.

Les bénéficiaires de cette assistance saluent cette aide

Elle se réjuit de l'aide bénéficiée de la part de l'AST
Elle se réjuit de l’aide bénéficiée de la part de l’AST

N.G originaire de la commune Gihogazi de la province Karusi se dit satisfaite du geste posé par l’AST. Toutefois, elle demande que cette association l’aide à trouver comment s’intégrer dans sa famille étant donné que toute la parcelle a été vendue pour payer ses soins de santé. « Je suis mariée et mère de 4 enfants et mon marie s’indigne que toute la propriété a été vendue pour me faire soigner. Il y a 7 ans que je vis avec cette pathologie psychique, je doute que mon marie risquerait d’être atteinte par cette maladie car, il se trouve dans la détresse.  Chaque fois que je tombe dans la crise, il paie une caution de 150000 FBu; ce qui est la cause de la vente de notre propriété, aujourd’hui nous louons la maison », se désespère-t-elle. 

Signalons que la directrice exécutive de cette organisation a promis de prendre en main ce dossier, et de souligner que  les enquêtes approfondies vont être menées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here