Burundi : le ministre de la santé met en garde les responsables sanitaires qui faussent les données

0
256
Dr Thadée Ndikumana,ministre de la santé au Burundi
Dr Thadée Ndikumana,ministre de la santé au Burundi
Advertisement

Des chiffres erronés à tendance montante sont observés dans les prélèvements de données des enfants de moins de 5 ans et des femmes enceintes bénéficiaires de la gratuité des soins de santé. A dit le ministre de santé publique et de la lutte contre le Sida (MSPLS), Dr Thaddée Ndikumana dans une réunion d’échange sur ce programme de la gratuité des soins de santé avec les responsables des structures sanitaires des provinces.

Dr Thadée Ndikumana,ministre de la Santé
Dr Thadée Ndikumana,ministre de la Santé

« Certains responsables des centres de santé et hôpitaux trichent dans le programme de la gratuité des soins des enfants de moins de 5 ans et de l’accouchement des femmes initié par le gouvernement du Burundi. En se cachant dernière ce programme les responsables sanitaires haussent les nombres de bénéficiaires », a déploré Dr Thaddée Ndikumana, ministre burundais de la santé après une réunion organisée à l’intention des responsables provinciaux de la santé et le comité national de surveillance sur la mise en œuvre de ce programme.

Le ministre de la santé explique que la commission nationale de surveillance a pu trouver qu’il y a certains responsables qui tentent de fausser les données en augmentant, soit le nombre des patients soit en prescrivant les médicaments ou services non donnés aux bénéficiaires dans le but de récupérer certaines sommes pour leurs établissements. Il demande ces responsable de donner un service meilleur à la population et d’être honnête dans le prélèvement des données. Conclut-il.

Prêter une attention particulière aux rapports fournis

lLes participants à la réunion semestrielle du MSPLS avec les responsables des FOSA
lLes participants à la réunion semestrielle du MSPLS avec les responsables des FOSA

Les responsables provinciaux reconnaissent les erreurs des responsables des centres sanitaires et promettent d’être vigilant face au rapport fournir par les chefs de centre de santé et hôpitaux. Ainsi ils ont signalé un problème lié au manque de moyens de déplacement pour arriver sur terrain afin de suivre de près comment les chefs des établissements sanitaires mettent en œuvre le programme.

Le ministre promet aux responsables provinciaux les moyens de déplacement. Néanmoins, il leurs a demandé de ne pas croiser les bras mais plus tôt de faire de leur mieux en attendant que les moyens de déplacement soient disponibles. Il a recommandé toutes les équipes provinciales avec les centres de santé et hôpitaux d’organiser des réunions de sensibilisation à tous les responsables des établissements sanitaires de ne plus fausser les données. Ma mission est de voir tout le monde dans l’harmonie et authenticité, a- t-il terminé

Comment classer les structures sanitaires dans le programme FBP?

Evode Niyonizigiye,Coodinateur du projet FBP en province de Bururi
Evode Niyonizigiye,Coodinateur du projet FBP en province de Bururi

Le coordinateur du programme de Financement Basé sur les Performances des structures sanitaires en province Bururi, Evode Niyonizigiye explique qu’on les classe dans trois catégories : à savoir la catégorie des FOSA (formation sanitaire) ayant le contrat avec l’Etat qui appliquent bien le contrat de la gratuité des soins de santé des enfants de moins de 5 ans et la maternité. En second vient les FOSA appliquant ce contrat en moyenne c’est-à-dire, celles qui commettent des erreurs non intentionnelles ;

Et en dernier lieu vient la catégorie des FOSA se trouvant dans la ligne rouge. Ce sont celles qui trichent d’une façon intentionnelle.

Au terme de cette réunion, le ministre a exhorté les FOSA qui ont eu des mauvais résultats de se ressaisir afin d’atteindre le niveau des autres. Et il les a demandés d’approcher leur collègues ayant reçu de bon résultats pour qu’ils apprennent la façon de bien applique ce contrat de la gratuité. Au cas contraire ils s’exposent aux sanctions y relatives car c’est le trésor public qui serait entrain d’être volé,a-t-il martelé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here