Burundi : Bujumbura exhorte le corps diplomatique à dire la réalité du pays

0
600
Le corps diplomatique
Le corps diplomatique
Advertisement

Les corps diplomatiques et consulaires accrédités au Burundi sont interpelés d’aller à leur pays d’origines pour annoncer le progrès déjà atteint par le Burundi en matière démocratique et diplomatique. Le MAE burundais fait savoir que bientôt la banque des jeunes sera mise en place.

Amb. Ezechiel Nibigira, le MAE du Burundi.
Amb. Ezechiel Nibigira, le MAE du Burundi.

Le ministre des affaires étrangères ( MAE) de la République du Burundi , Ezéchiel Nibigira, pendant la séance d’échange et d’information avec le corps diplomatique et consulaire accrédité à Bujumbura  ce vendredi 31 janvier 2020 a  demandé aux ambassadeurs et les Représentants des Organisations Internationales accréditées au Burundi d’aller informer  leurs sièges,  leurs gouvernements, les Agences et les organisations qu’ils représentent, que le Burundi a fait preuve d’une maturité politico-diplomatique et d’une réalité de l’alternance démocratique  au pouvoir.

En effet, depuis son accès à l’Indépendance du Burundi en 1962, c’est la première fois que les Burundais auront vécu une alternance au pouvoir entre les élus. A fait savoir le Ministre Ezéchiel Nibigira. Il a rappelé aussi que la course électorale est ouverte à tous les burundais. Les partis politiques et les indépendants qui le désirent continuent à annoncer leurs candidatures à la présidentielles du Mai prochain. C’est de même pour les législatives, les communales et les collinaires. Ici, Ezéchiel Nibigira estime que les représentants de la communauté internationale et différents aux partenaires devraient être les premiers à soutenir les résultats des élections.

Il signale aussi que les efforts consentis par la Commission Electorale Nationale Indépendante  pour la réussite du processus électoral se font accompagner par des initiatives du Conseil National de Sécurité en matière de renforcement des capacités à l’endroit des responsables des Comités Mixtes de Sécurité à la base sur l’alerte Précoce et la Réponse Rapide en matière de Sécurité Humaine, le Renseignement Préventif et la lutte contre les rumeurs pendant la période pré- électorale, à travers tout le pays.

Les efforts de l’Etat pour aider la jeunesse

D’après le ministre Nibigira, la jeunesse qui est l’un des points d’attention dans presque tous les débats sur la vie nationale, elle constitue un atout pour le Burundi, et si l’on tient compte de l’expériences du passé, ou cette dernière a été victime des manipulations politiciennes. Le gouvernement essaie de veiller à ce que la jeunesse ne soit pas encore une fois instrumentalisée. C’est dans cette optique que le gouvernement prévoit créer une banque de jeunes pour permettre à ces derniers à avoir un accès aux crédits pour financer leurs projets de développement.

En plus, les jeunes burundais en provenance de différents partis politiques se rencontrent, dans un cadre d’encadrement, ce qui leur assure une bonne cohabitation pacifique, malgré leurs diversités politiques, a -t-il souligné.

Egide Nduwarugira, Stagiaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here