Burundi : le lac Tanganyika, une opportunité d’investissement non exploité

0
73
bateau transportant les marchandises
bateau transportant les marchandises via le lac Tanganyika
Advertisement

La position géographique du Burundi par rapport aux pays de la région, le climat favorable permanent et l’eau douce du Lac Tanganyika sont des atouts que les investisseurs nationaux et internationaux devraient profiter pour investir sur le Lac Tanganyika, a dit Désire Musharitse, directeur de l’Agence burundaise pour la Promotion des Investissements, API en sigle.

Desiré Musharitse, directeur de l'API
Desiré Musharitse, directeur de l’API

« Lac Tanganyika présente des potentielles opportunités qui peuvent être exploitées dans l’investissement. C’est un secteur vierge, non exploité au fond », a indiqué Désire Musharitse , le directeur de l’API. Lors d’un atelier de sensibilisation des parties prenantes et potentiels investisseurs sur les opportunités d’investissement qu’offre le lac Tanganyika, Monsieur Musharitse a rappelé que l’investissement est l’élément catalyseur de croissance du développement de la nation.

Nkeshimana Alexandre de l’autorité maritime a fait savoir que le Burundi compte actuellement 3 ports dont celui de Bujumbura qui est moderne et équipe et ceux de Rumonge et Kabonga non modernisés mais qu’avec des études ont été déjà faites pour leur réhabilitation. Il a montré que le Lac Tanganyika est toujours inexploité malgré les avantages énormes qu’il présente.  Le port de Bujumbura a la capacité de recevoir plus de 500.000 tonnes de marchandises mais nous recevons que 200 000 tonnes a-t-il clarifié. Il a ajouté que le port de Bujumbura a des équipements qui peuvent servir beaucoup avec grande espoir qu’il serait de plus en plus équipé suite au projet de sa réhabilitation par la JICA. M. Alexandre Nkeshimana demande à l’Agence burundaise pour la Promotion des Investissements et au gouvernement d’organiser une réunion régionale avec les autres pays dont la Tanzanie, la RDC, la Zambie pour parler des modalités de travail maritimes car selon lui le transport maritime est une question qui engage tous les riverains de ce lac.

Georges Nikiza, le chargé de l’encadrement et d’orientation des investisseurs au département du tourisme, dans son exposé sur le tourisme a montré que le Burundi est un pays stratégique pour le tourisme tenant compte de sa position stratégique, son printemps éternel et ses paysages. Selon lui, le Burundi peut être pris comme un pays de repos avec ses milieux touristiques très rapprochés ainsi que son rapprochement avec les autres pays. Ce qui favorise la gestion du temps et de moyens, explique-t-il. Il a montré qu’avec le Lac Tanganyika qu’il est facile de développer le tourisme.

Le patron de la société Mango Tree a pris l’occasion de présenter son projet de travailler sur le lac Tanganyika où il va construire 3 bateaux dont le bateau cargo qui peut transporter 300 passagers avec 3000tonnes des marchandises, un bateau conteneur ainsi qu’un bateau pétrolier. Le patron de Mango Tree dit que la voie maritime est un chemin moins coûteux en transport ainsi que la durabilité de bateau. Le bateau peut durer plus de 100 ans un cas contraire aux camions.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here