Burundi : un portail de commerce de l’OBR bientôt disponible

0
207
Adolphe Manirakiza, commissaire des douanes et accises à l'office burundais des recettes à l'OBR
Adolphe Manirakiza, commissaire des douanes et accises à l'office burundais des recettes à l'OBR
Advertisement

L’Office burundais des recettes (OBR) avec l’appui de la conférence des Nations-Unies sur le commerce et le développement s’active pour l’établissement d’une plateforme qui favorise les entrepreneurs burundais dans l’exercice de leur activité.  Le commissariat des douanes et accise a cet office salue l’initiative.

Adolphe Manirakiza, commissaire des douanes et accises à l'office burundais des recettes à l'OBR
Adolphe Manirakiza, commissaire des douanes et accises à l’office burundais des recettes à l’OBR

Faisant suite à la requête officielle du Burundi auprès du secrétariat de la communauté Est-africaine le projet s’annonce important, raison pour laquelle le centre du commerce international (CCI) s’est engagé à accompagner ce projet dénommé MARK- UP en anglais lequel projet visant l’établissement d’un site web qui compte faciliter les échanges  au niveau local, régional et international a indiqué Adolphe Manirakiza, commissaire des douanes et accises à l’office burundais des recettes.

Cette intervention s’inscrit dans la voie de continuité de l’initiative régionale de l’  « East African Community »(EAC) et la conférence des Nations-Unies sur le commerce et le Développement (CNUCED) avec l’ accord de l’ organisation Mondiale du Commerce (OMC), a- t- il indiqué et d’ ajouter que c’ est une formation à l’ intention des cadres et agents de l’ OBR en tant qu’agence chargée d’héberger et administrer cette plateforme, elle se tient à Bujumbura à Marthe Hôtel du 17 février au 20 février

Cette plateforme fournira des informations fiables  hommes d’affaires en temps utile, à travers ce site web à l’instar de la bibliothèque de commerce.  Sur cette plateforme des produits  nécessaires à importer au Burundi y seront affiches  pour l’intérêt des clients et cela constitue un atout aux progrès du commerce, a- t- il martelé.

  Christophe Niyongendako,Stagiaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here