Burundi: le candidat CNDD-FDD à la présidentielle de 2020 a déposé sa candidature à la CENI

0
121
Maj. Gén. Evariste Ndayishimiye dépose son dossier de sa candidature pour les présidentielles de 2020 à la CENI.
Maj. Gén. Evariste Ndayishimiye dépose son dossier de sa candidature pour les présidentielles de 2020 à la CENI.
Advertisement

Ce 25 février 2020, Evariste Ndayishimiye, Secrétaire Général du parti CDD-FDD et candidat à la présidentielle de 2020 pour ce parti, a déposé en premier lieu le dossier de sa candidature à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Il a également déposé les dossiers des candidats députés de toutes les provinces pour les législatives de 2020. « Le CNDD-FDD est prêt pour la caravane électorale de 2020 », a souligné Evariste Ndayishimiye.

Maj. Gen. Evariste NDAYISHIMIYE,candidat présidentiel du CNDD-FDD
Maj. Gen. Evariste NDAYISHIMIYE,candidat présidentiel du CNDD-FDD

Après ce dépôt des dossiers de sa candidature et ceux des députés à la CENI pour les élections générales de 2020, le Secrétaire Général du parti CNDD-FDD (le conseil national pour la défense de la démocratie-forces de défense de la démocratie) a animé une conférence de presse à la permanence nationale de ce parti. Au cours de cette dernière, Evariste Ndayishimiye a fait savoir que la situation est bonne et que même son parti est prêt à participer aux élections de 2020. La vie économique du pays est bonne. La preuve en est que les élections seront tenues grâce aux contributions propres de la population et le gouvernement burundais. », rassure-t-il. Il a interpellé les burundais d’adhérer aux coopératives pour renforcer le développement. Il a rejeté les propos propagés ces derniers jours comme quoi les coopératives Sangwe sont créés pour les partisans du parti au pouvoir. Moi, je suis membre d’une coopérative miroir à ma colline natale ! Et non Sangwe ! », rétorque-t-il. Le développement n’exclut personne, a -t-il insisté.

Quant au sujet d’attaques armées perpétrées dans la province Bujumbura, le Secrétaire Général du CNDD-FDD tranquillise. « Tous les pays dans le monde entier connaissent des problèmes d’insécurité. Même les USA sont souvent attaqués par les malfaiteurs, alors qu’ils sont forts en matière de la sécurité. C’est pourquoi les pays continuent à renforcer leur sécurité, car on entend ici et là des fusillades dans des écoles… ». Et d’ailleurs pour le Burundi, il ne faut pas parler de groupes armés, il faudrait plutôt parler de « malfaiteurs qui ont existé de tout le temps ». Pour lui, il faut que les forces de l’ordre soient vigilantes face à ces malfaiteurs ; c’est ce qui est très important pour assurer la sécurité.  La sécurité électorale est le devoir de tout en chacun d’une manière générale et des forces de l’ordre en particulier. Il a rassuré que rien ne va pas perturber le scrutin prochain.

Il appelle les leaders politique et les indépendants à respecter scrupuleusement la loi.  Il conseille ces politiciens de ne pas faire recours à la force, il les demande plutôt de faire recours à la justice en cas de quelconque litige éventuel avec des preuves à l’appui. « Il ne faut pas généraliser ». Et d’ajouter qu’il n’y a pas d’intolérance politique au Burundi.

Au terme de cette conférence de presse, M. Ndayishimiye a indiqué que le parti CNDD-FDD est prêt à accepter le verdict des urnes. « Le candidat qui ne serait pas capable d’accepter le verdict des urnes n’a qu’à enlever sa casquette politique », a -t-il martelé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here