Bujumbura : CVR, plus de 7000 est le cumul total des restes exhumés au site de la Ruvubu

0
226
Pierre Claver Ndayicariye,président de la CVR
Pierre Claver Ndayicariye,président de la CVR
Advertisement

Dans la suite de ses missions parmi lesquelles figurent ” l’identification des restes des corps humains et des portés disparus dus aux tueries qu’a connues le Burundi. La CVR se veut conciliante à l’issue de la conférence de presse tenue ce mardi 03 mardi, le patron de la Commission Vérité et Réconciliation CVR donne le point sur l’état des lieux à l’opération d’exhumation des restes humains du site de la Ruvubu dans la province de Karusi.

Les os des victimes excavées
Les os des victimes excavées

« Ces ossements sont ceux des victimes des tueries de 1972 enfuies dans les huit fosses communes qui sont à hauteur de 7348 »,a précisé Pierre Claver Ndayicariye, président de la CVR. 

En outre il a tenu à informer quiconque ayant des informations sur des fosses communes de 1993,1969,1972,1988 et autres de bien vouloir la délivrer auprès de la CVR dans le but de diversifier l’information et de ne rien laisser derrière, la CVR travaille sur toutes les dates fatidiques qui ont endeuillé le Burundi a -t-il indiqué

Répliquant aux questions en rapport avec les moyens que cette commission utilise pour cerner les ossements des victimes de 1972, de 1993 et ceux d’ autres Ndayicariye précise que les témoignages des survivants ainsi que les rescapés de ces massacres forment une clé   incontournable pour la séparation, il ajoute également que la commission a collecté les propos recueillis auprès des témoins de ces tragédies afin de constituer des archives écrites et sonores en vue d’ enseigner l’ histoire aux générations futures du Burundi

Pourtant face aux allégations de partialité autour du travail de la CVR, le président de cette commission fait savoir que le travail couvrira toutes les dates sombres que le pays a connu profitant même de cette occasion d’annoncer qu’elle a déjà répertorié 80 mille témoins de rescapés et de survivants à travers tout le pays afin de fournir la vérité à toutes ces tueries des dates susmentionnées.  

Répondant à la question de recours aux experts en matières d’histoire comme les archéologues et bien d’autres Pierre Claver Ndayicariye président de la CVR   insiste que la commission elle-même est formée d’experts, il n’y a pas besoin d’autres.  Ella a été approuvée par les deux chambres du parlement du Burundi brossant également sur le cursus des uns et des autres des membres de la CVR.  Il y a parmi nous des juristes, des chimistes, des   experts en matière de théologie, je ne doute pas ces personnes représentent tous les horizons, ils permettront par conséquent une diversité d’approche chacun dans son domaine, a -t-il martelé. 

Il fait aussi savoir que la commission a engagé une équipe de psychologues sur le site de la Ruvubu pour contribuer en ce qui est des troubles éventuelles observables surtout chez les gens qui rendent visite au dit site.  Dans la foulée le patron de la CVR fait savoir que les travaux de la CVR ont permis d’identifier 4000 fosses communes à travers tout le Burundi

Pierre claver Ndayicariye président de la CVR estime que l’idée d’ensevelissement collectif n’est pas envisageable plutôt les négociations se poursuivent pour le souci de la construction des monuments de mémoire au niveau des chef- lieux des provinces en vue de l’éducation des générations futures du pays et la contribution à la guérison des âmes blessées

Christophe Niyongendako, Stagiaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here