Burundi : l’extension de la mesure de mise en quarantaine des passagers

0
83
coronavirus
coronavirus
Advertisement

Dès ce jeudi 12 Mars 2020,  le ministère de la santé publique et de la lutte contre le sida (MSPLS) a porté à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que tous les passagers en provenance de tous  les pays de l’Union Européenne (EU) seront mis en quarantaine pour la prévention contre l’épidémie de Covid-19 au Burundi.

Dr Thade Ndikumana, ministre de la Santé tranqulise la population en rapport avec le Coronavirus"les masques sont disponibles"
Dr Thade Ndikumana, ministre de la Santé tranqulise la population en rapport avec le Coronavirus”aucun cas n’a été détecté…”

 Dans un point de presse de ce jeudi 12 Mars 2020,  le MSPLS a porté à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que la mesure prise en date du 5 mars 2020 est étendue à tous les passagers en provenance de tous  les pays de l’Union Européenne et à ceux ayant séjourné dans ces pays durant les 14 jours précédant leur entrée au Burundi. Le ministre Thaddée Ndikumana a fait savoir que depuis la prise de cette décision de mise en quarantaine des passagers jusqu’au matin du 12 Mars 2020, 34 personnes étaient en quarantaine.

Il a rappelé que la mesure de mise en quarantaine de tous les passagers en provenance de certains pays comme la Chine, l’Italie, l’Allemagne, la France, le Japon et l’Espagne a été prise par le ministère de la santé publique et de la Lutte contre le Sida, en date du 5 Mars 2020, dans le but de se prévenir contre l’épidémie de coronavirus (COVID-19).

Ledit ministère a recommandé avec insistance de généraliser la mise en place des kits de lavage de mains dans les formations sanitaires et autres lieux publics comme les écoles, stades, bureaux, églises, hôtels, bistrots et restaurants, marchés et autres …, car le lavage des mains à l’eau et au savon ou avec de l’eau chlorée constitue l’un des moyens les plus efficaces de prévention.

Jusqu’à présent, aucun cas de coronavirus n’a été identifié sur le territoire burundais mais, “je fais un clin d’œil à ceux qui font sourde oreille quand on les demande de se laver les mains à l’entrée des lieux publics. Qu’ils cessent ce comportement car la mesure a été prise pour l’intérêt de tout le monde», a souligné Thaddée Ndikumana ministre burundais de la santé publique.

Le premier cas de l’épidémie de la maladie à coronavirus (COVID-19) a été déclaré en Chine, mais actuellement, beaucoup de  cas sont  déjà identifiés dans plusieurs  pays asiatiques et européens y compris africains.


Egide Nduwarugira, Stagiaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here