Les professionnels des médias burundais sont appelés à ne pas céder à la manipulation politicienne

0
170
M. Nestor Bankumukunzi, président du CNC
M. Nestor Bankumukunzi, président du CNC
Advertisement

À la veille des élections au Burundi, l’institution de l’ombudsman en collaboration avec le CNC ont organisé un atelier du 07 au 08 avril 2020 à l’intention des journalistes en vue de préparer une excellente communication en cette période électorale.

Dans son exposé Nestor Bankumukunzi, président du CNC (conseil national de la communication) a mis en exergue les différentes manières pour bien mener la profession de journalisme. Il a évoqué entre autres le journalisme sans faille lequel appelle les professionnels des médias à s’approprier du cadre légal pour ne pas nuire à la liberté ainsi qu’aux droits des autres

Selon lui, il faut faire preuve d’humanisme et aller au-delà du ” factuel “

Il conseille aux professionnels des médias qui rapportent toujours des faits observés qu’il faut plutôt mener des investigations pour mieux connaître les causes lointaines d’une réalité observée

Par le concept de l’humanisme, le président du CNC revient sur la publication des images qui illustrent des parties comportant des graves cicatrices, celles- ci terrifient voire font mal aux consommateurs de l’information.

Ce conférencier a soulevé le fait le plus observé chez les médias burundais qui tendent le micro aux hommes en costumes essentiellement. Il appelle les médias à donner la parole aux simples citoyens.

Du côté de l’éducation électorale, Édouard Nduwimana, ombudsman burundais demande aux journalistes de ne pas tomber dans les pièges des politiques durant ces jours qui précédent les élections et ceux qui vont suivre.

” je paries que les citoyens font preuve d’une bonne éducation électorale   par rapport aux politique. Il faudra donc faire plus d’attention afin de ne pas céder aux différentes formes de corruption des politiques. ” a- t- il lancé

Les journalistes saluent l’initiative de l’institution de l’ombudsman et du CNC et demandent l’accès aux formations en rapport avec le journalisme sensible au conflit pour le bon exercice de leur profession.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here