Burundi-Election : les politiques sont appelés au respect de la vie des militants en campagne

0
16
Pierre Nkurikiye ,porte-parole du ministère de Sécurité
Pierre Nkurikiye ,porte-parole du ministère de Sécurité
Advertisement

Depuis le 27 avril 2020,  les politiques battent campagne pour les différents scrutins de Mai, la police en appelle les politiques au respect des vies des militants en cette période de propagande. Le ministère de la sécurité s’engage à renforcer la sécurisation pendant cette campagne électorale.

Pierre Nkurikiye ,porte-parole du ministère de Sécurité
Pierre Nkurikiye ,porte-parole du ministère de Sécurité

À l’ issue de la conférence de presse tenue ce mardi 12 mai 2020, Pierre Nkurikiye le porte-parole du ministère de la sécurité publique  rappelle les concurrents aux prochaines élections à respecter la vie des militants de différents partis politiques surtout dans les déplacements en véhicules en évitant soit le surnombre soit l’excès de vitesse car ceux-ci  causent d’énormes dégâts :”  avant de commencer les campagnes électorales, certains politiques ont fait assurer les véhicules qu’ils utilisent dans les campagnes. Nous espérons que d’autres l’ont fait  du fait que cela revêt  un grand  avantage. Nous rappelons les hommes politiques de  se soucier plus de la sécurité de ceux qu’ ils transportent en ces moments de campagnes en évitant tout excès de vitesse et le surnombre dans les véhicules “

Aux politiques, Pierre Nkurikiye demande de redoubler  de fermeté afin de préserver tout éventuel incident et de rappeler que tout acte de violence sera réprimé précocement : ” Le chaos de 2015 ne se reproduira plus. Nos organes sont dotés de moyens et matériels  pour étouffer toute tentative malveillante.”

Selon cet officier de police, durant ces jours de campagnes électorales, la police doit veiller au comportement ” violent de certains militants et leaders en campagne.

Aux  jeunes affiliés aux partis politiques, Pierre Nkurikiye fait savoir que quiconque commettra des bavures sera appréhendé conformément à la loi car dit-il “nul n’échappe à la loi “.

 Aux accusations de partialité des rapports du ministère de la sécurité publique, Pierre Nkurikiye répond par négative et de rétorquer que  la police se penche sur la loi  

RépondreTransférer

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here