Burundi-Election : l’indépendant aux présidentielles Francis Rohero appelle les jeunes affiliés à la sérénité

0
15
Francis Rohero, candidat indépendant aux présidentielles de 2020
Francis Rohero, candidat indépendant aux présidentielles de 2020
Advertisement

Dans cette période de la campagne électorale, les jeunes militants des partis politiques, surtout ceux du Cndd-Fdd (Imbonerakure) et ceux du CNL (Inyankamugayo) se chamaillent souvent. Le ministère de l’intérieur, la formation patriotique et le développement local  l’a déjà confirmé  dans une conférence de presse animée lundi 6 mai 2020 que des cas de violences se sont observés dans certains coins du pays.

Le candidat indépendant aux présidentielles, Francis Rohero, à l’issue de son meeting organisé dans le Sud de la mairie de Bujumbura,  zone Musaga de la Commune Muha, dimanche le 10 Mai 2020. Cet indépendant déclare qu’il accueille avec amertume le comportement indigne affiché par certains jeunes affiliés aux partis politiques. Des cas de morts, des portés disparus et de blessés ont été déjà enregistrés. Francis Rohero appelle les parties prenantes au calme et à la résolution pacifique des conflits. “Les projets de société devraient être mis en avant, les paroles suscitant la haine ne servent à rien ” souligne Rohero.

“Il y en a ceux qui sont morts à cause de leur amour envers les groupes, ceux qui sont emprisonnés à cause des T-shirts et chapeaux, il faudrait que nous abandonnions.  Notre amour envers les groupes et penser à celui qui va améliorer la vie des nôtres et de nos enfants” Rohero déplore-t-il.

  ” Une fois qu’il n’y aura pas l’augmentation de la production, et que nous continuons à importer plus qu’exporter,  même un billet de cinquante mille francs burundais nous parviendra ” , réponse de Francis Rohero sur la question de Bigirimana Charles , l’un des participants de son meeting qui lui a demandé pourquoi une dévalorisation de la monnaie burundaise s’observe dans ces derniers jours jusqu’à ce que le pays ait un billet de dix mille francs burundais (10.000).


Une restauration du système éducatif s’avère nécessaire

Selon Francis Rohero, un pays ne peut pas se développer avec une éducation médiocre. Cette dernière devrait être meilleure et bien organiser. Les enseignants devraient être les mieux payés et respectés des autres fonctionnaires de l’Etat. Une fois remporté les élections, Francis Rohero se préoccupera de la politique salariale en vue  d’améliorer la vie d’un enseignant, un des piliers préalables du développement.

Les candidats indépendants dans les élections présidentielles est quelque chose d’inhabituel pour les burundais comme certains des participants l’ont témoigné. Francis Rohero les a invités de voter en faveur de lui et il remettra le citoyen burundais dans son droit de la personne humaine.


Egide Nduwarugira, Stagiaire

RépondreTransférer

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here