Burundi : prestation solennelle du serment de vice-président et du premier ministre

0
69
Advertisement

Le premier vice-président de la République du Burundi, Prosper Bazombaza et le premier ministre, Alain Guillaume Bunyoni, ont prêté serment ce mercredi après approbation préalable de leurs candidatures par l’Assemblée Nationale réunis.

Le vice-président de la République, Prospère Bazombanza et le premier ministre, CPG Alain Guillaume Bunyoni


Dans l’avant midi de ce mercredi 24 juin 2020, à l’hémicycle de Kigobe, devant le président de la République du Burundi et le parlement ainsi que les membres de la cour constitutionnelle, Prosper Bazombaza, vice-président de la République du Burundi a prêté serment se trouvant à l’article 126 de la constitution de la République du Burundi.
« Devant Dieu le Tout-Puissant, devant le Président de la République, moi Prosper Bazombaza, je jure fidélité à la Charte de l’Unité Nationale, à la Constitution de la République du Burundi et à la loi et m’engage à consacrer toutes mes forces à la défense des intérêts supérieurs de la Nation, à assurer l’unité du peuple burundais, la paix et la justice sociales. Je m’engage à combattre toute idéologie et pratique de génocide et d’exclusion, à promouvoir et à défendre les droits et libertés individuels et collectifs de la personne et du citoyen, et à sauvegarder l’intégrité et l’indépendance de la République du Burundi ».

Le CPG Alain Guillaume Bunyoni,premier ministre burundais
Le CPG Alain Guillaume Bunyoni,premier ministre burundais


Après le vice-président de la République, c’était le tour du premier ministre, Alain Guillaume Bunyoni actuelle ministre de la sécurité publique. Ce dernier a prêté serment se trouvant à l’article 138 de la Constitution de la République du Burundi. ” Devant Dieu le Tout-Puissant, devant le Président de la République, devant le Parlement, moi Alain Guillaume Bunyoni, Premier Ministre, je jure fidélité à la Charte de l’Unité Nationale, à la Constitution et à la loi. Je m’engage à consacrer toutes mes forces à défendre les intérêts supérieurs de la Nation, à promouvoir l’unité et la cohésion du peuple burundais, la paix et la justice sociales dans l’accomplissement des fonctions qui me sont confiées. Je m’engage à combattre toute idéologie et pratique de génocide et d’exclusion, et à promouvoir et défendre les droits et libertés de la personne et du citoyen”.


A part du président de la République, des parlementaires et des membres de la Cour constitutionnelle, les anciens présidents de la République, les anciens membres du gouvernement et les représentants des confessions religieuses ont rehaussé les cérémonies. Le premier vice-président de l’Assemblée Nationale, Agathon Rwasa, n’était pas présent à ces cérémonies.

Egide Nduwarugira

       

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here