Gitega : inhumation de l’ancien Président burundais Pierre Nkurunziza

0
233
Advertisement

C’est ce vendredi 26 juin, qu’ont eu les cérémonies d’inhumation de feu président Pierre Nkurunziza. Il est décédé le 8 Juin suite à un arrêt cardiaque comme l’a précisé le communiqué du gouvernement sorti le lendemain de son décès. Les cérémonies ont été dirigées par le chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye.

Le dépouille de Feu Nkurunziza au milieu des généraux au stade Ingoma


A 12 h00, des généraux entrent au Stade Ingoma de Gitega sur le rythme de la fanfare. Au milieu d’entre eux le cercueil transportant le corps du défunt Pierre Nkurunziza, ancien Président de la République du Burundi. La tristesse se lit au visage des gens présents au stade, des larmes coulaient. Des murmures aux lèvres « finalement il nous a quitté… Que tu reposes en paix Excellence… ». Les invités habillés le noir sur blanc étaient installés par province d’origine dans le stade.


Lors des cérémonies d’adieu du feu Président Pierre Nkurunziza, le Chef d’Etat burundais, Evariste Ndayishimiye a indiqué que c’est difficile de trouver des mots à utiliser dans de telles circonstances. « C’est vrai nous tous sommes des touristes ici sur terre, la mort est incontournable. Mais c’est difficile à supporter de tels moments », regrette Ndayishimiye le chef de l’Etat. C’est compréhensible que les burundais ne peuvent pas digérer la disparition du président Nkurunziza, car le président Nkurunziza était un président extraordinaire. Il est le seul président qui a initié les travaux communautaires auprès de la population, a indiqué le Président Ndayishimiye.

Et de souligner qu’il était humble. « Ton départ nous laisse dans la désolation total », déplore-t-il. Il a souligné aussi que le président Nkurunziza était un vrai leader du patriotisme, il a pris le devant pour la protection de la nation.
Le Chef d’Etat a promis à suivre l’héritage de son prédécesseur. « Tu étais notre premier conseiller. Dieu a reçu la première place au Burundi, la consolidation de la paix telles sont tes conseils inoubliables. Nous restons reconnaissants de vos œuvres ».


Il a dit qu’il va continuer également les enseignements du patriotisme entamé par le président Nkurunziza. Et de préciser qu’il aura un bâtiment public qui sera dédié en son nom.
Les festivités se sont poursuivies au monument du combattant situé à la colline Musinzira de la commune et province Gitega, le lieu de la tombe de Feu Pierre Nkurunziza.


Avec son fils ainé Kelly Nkurunziza, en grande tenue d’officier, Denise Nkurunziza et les quatre enfants ont salué le corps du défunt.



Denise Nkurunziza Bucumi

Denise Nkurunziza Bucumi au milieu de ses enfants


Denise Bucumi veuve de feu Nkurunziza Pierre remercie Dieu pour sa volonté: «Il y a des gens que nous avons perdus et que nous n’avons pas enterré, il y a un qui ont perdu leurs mais qui n’ont pas pu les enterrer. Ils savent à quel point ça fait mal. Nous avons eu la grâce, je voudrais exprimer ma reconnaissance avant l’enterrement du défunt ».
«Ne pleurez pas pour le défunt, mais pleurez plutôt pour vous-mêmes. C’est le moment de faire un examen de conscience, Posez-vous des questions, qu’est-ce que je suis en train de faire? Où est-ce que j’en suis dans mes responsabilités? », At-elle rétorqué
Les festivités de l’inhumation du feu Nkurunziza ont été rehaussées par les différentes personnalités tant nationales qu’internationales. Sur citerait les envoyés spéciaux de la Tanzanie rendus par le 1er ministre et l’ancien président de ce pays Jakaya Kikwete. Celui-ci était présent lors de l’investiture du nouveau président Evariste Ndayishimiye, RDC, Zambie, Turquie, … et le corps diplomatique et consulaire accrédités au Burundi.


Après l’inhumation et 21 coups de canon à l’illustre disparu dans la ville de Gitega. Les cérémonies se sont poursuivies avec le dépôt de gerbes de fleurs à la tombe du défunt en réponses par sa famille biologique et le couple présidentiel, les autres après. La clôture des activités du jour est bouclée par la levée de deuil partiel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here