Burundi : secours pour la subvention des médicaments des maladies chroniques non transmissibles

0
32
Advertisement

Les personnes atteintes des maladies chroniques non transmissibles crient à haute voie pour que les médicaments de ces maladies soient subventionnés. Ces dernier confirment que ces médicaments coûtent cher, ce qui rend difficile leurs accès aux soins de santé

Déo Nakindavye , représentant l’ association des diabétiques dans la province Cibitoke indique que les médicaments de diabète sont cher. Le manque de sensibilisation aggrave la situation, ajoute t-il .
Selon Nakindavye,114 cas de diabète sont enregistrés dans la province de Cibitoke pour les enfants.

Lors d’un atelier de sensibilisation sur les maladies chroniques non transmissibles organisé ce mercredi 26 août 2020 à l’endroit des cadres du ministère de la santé publique et de la lutte contre le Sida et les associations œuvrant dans ce secteur, Aggripine Nyandwi , représentante l’ association des personnes atteintes du cancer partage le même avis avec le représentant de l’association des diabétiques. Cette dernière fait savoir que les médicaments du cancer sont aussi cher et difficile à trouver. “Il faut qu’il y ait la création d’un centre spécialisé pour le traitement du cancer car dit elle, les malades de ce dernier sont nombreux ces jours-ci “. Indique Nyandwi.

Devotte Ndayisenga , dministrateur de la commune Muha demande la gratuité des médicaments pour les personnes les plus démunies de cette commune atteintes des maladies chroniques non transmissibles. Cette autorité confirme que l’achat des médicaments sont presque impossible pour eux malgré les leurs attestations d’indigence.

Pour toutes ces préoccupations, Docteur Etienne Niyonzima, directeur du programme en charge des maladies chroniques non transmissibles souligne que le ministère fait tout ce qu’il peut pour lutter contre ces maladies. Ce dernier demande l’intervention des autres organisations privées pour que la lutte contre ces maladies soit efficace, car precise t-il, ministère en soit n’est pas à mesure de lutter contre ces maladies seul.

Docteur Joseph Ndaruhutse conseille la population à éviter le tabagisme , l’alcoolisme et la mauvaise alimentation pour se prévenir contre ledites maladies. Il invite les gens à faire des exercices physiques réguliers.
Selon le rapport de l’organisation mondiale de la santé (OMS) de 2018 , au Burundi , les maladies chroniques non transmissibles à savoir le diabète,le cancer ainsi que l’hypertension artérielle sont responsables de 32% de cas de décès par an.

Egide Nduwarugira

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here