Burundi : Covid-19 maitrisé ; les responsables sanitaires se réjouissent

0
40
Advertisement

La lutte du Covid-19, le renforcement de capacité du personnel soignant, la gouvernance et leadership, les infrastructures ont marqué le premier trimestre. Le ministère de la santé publique et de la lutte contre le sida se dit satisfait de ce bila. C’était lors de la présenté son rapport du 1er trimestre de l’année 2020-2021.

Dr Thaddée Ndikumana, ministre de la santé publique et de lutte contre le Sida


Le ministère de la santé publique se réjouit de ses actions dans la lutte contre le Covid-19. Selon le Ministre, le Burundi a pu maîtriser la Covid-19 à l’intérieur du pays grâce à des actions qu’on amène par la campagne du président de la République Ndakira, sinandura kandi sinandukiza Covid-19. Grâce à la protection divine et bonne pratique d’hygiène par le lavage des mains avec du savon, ne pas se serrer la main, nous avons pu maîtriser la Covid-19. A-t-il martelé. Il a expliqué en outre que son ministère est en train de mettre en disposition toutes les mesures adéquates pour se protéger la population avant la l’ouverture des frontière. Il appelle les burundais d’être vigilants malgré tout, car selon lui la Covid-19 n’est pas loin du Burundi. Il recommande aux burundais de continuer la bonne pratique d’hygiène telle que recommandé.
Le ministère construit des infrastructures
Le Ministre de la santé dans ses attributions a annoncé que son ministère a pu améliorer des infrastructures sanitaires. Nous avons construit les bureaux du district sanitaire de Cibitoke, Rumonge, et Gitega. Il a ajouté que son ministère est en train de construire un centre régional de transfusion sanguine à Gitega. A cet effet, Dr Ndikumana rappelle que la cartographie des CDS qui deviendront des hôpitaux communaux est déjà terminée avec un plan déjà conçu.

Les participants lors de la présentation du bilan 1er trimestre 2020-2021

Le ministre de la sante publique et de la lutte contre le sida a fait savoir qu’à travers le projet mentorat clinique, des spécialistes ont été déployés pour encadrer et former sur le soins obstétricaux et néonataux d’urgence de base(SONUB). Le programme va continuer même dans les actions du deuxième trimestre ou des médecins spécialistes seront redéployés pour former et encadrer les médecins généralistes sur la chirurgie de District, SONUB.
Le ministre a ajouté que le lancement du projet d’intégration du cursus de la santé mentale dans les formations sanitaires et une évaluation conjointe entre son ministère et le partenaire GAVI sont aussi prévus .

Jean Marie Vianney Niyonkuru

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here