Commémoration du 27ème triste anniversaire de l’assassinat du président Melchior Ndadaye

0
57
Advertisement

Ce mercredi 21 octobre 2020, les burundais commémoraient la 27ème anniversaire de l’assassinat du premier président démocratiquement élu Melchior Ndadaye ainsi que ses  proches collaborateurs. Son assassinant– est intervenu le 21 octobre 1993  à 3mois de son investiture

Gerbes de fleurs posées sur la tombe de feu President Ndadaye Melchior

27 ans viennent s’écouler que Melchior Ndadaye, le 1er président démocratiquement élu est assassiné avec ses proches collaborateurs. C’était dans la nuit du 21 octobre 1993 à 3mois de son investiture. Les cérémonies de commémoration du héros de la démocratie se sont déroulées sur tous les chefs-lieux des communes du Burundi.

A Bujumbura, dans son homélie, Gervais Banshimiyubusa, Archevêque de l’archidiocèse de Bujumbura, appelle les burundais à l’édification d’un Burundi respectueux de justice d’égalité, exempt des crimes et dénigrement tel que Ndadaye le voulait le faire dans son plan de société. 

Les cérémonies  ont été clôturées  par le dépôt des gerbes de fleurs sur les tombes des victimes de la barbarie de 1993. D’abord, Evariste Ndayishimiye, président de la République et son épouse, le vice-président de la République, le président de l’Assemblée nationale et son épouse, le président du sénat et son épouse. IL s’en est suivi Laurence Ndadaye, veuve de Ndadaye  Denise Nkurunziza, les représentants des corps diplomatiques accrédités au Burundi et les représentants des partis politiques agréés.

Vaut mieux tard que jamais

Cette commémoration survient au moment où la justice s’est déjà prononcée pour le dossier Melchior Ndadaye. 19 présumés auteurs de cette tragédie y compris l’ancien chef d’État Pierre  Buyoya ont été condamnés à une peine d’emprisonnement à perpétuité et  payement d’un dédommagement de plus de 100 milliards de francs bu. 

Pierre Claver Nahimana, président du parti Sahwanya Frodebu

Pierre Claver Nahimana président du parti Sahwanya Frodebu, famille politique du feu Ndadaye s’est dit satisfait par le verdict. Il a souligné que c’est un pas franchi que ce soit pour le pays et la justice. Le parti Frodebu salue  le courage du gouvernement actuel qui a décidé de remettre à jour ledit procès.

Pour sa part, Jean de Dieu, un des membres fondateurs du parti Sahwanya Frodebu , la décision de la justice est appréciable malgré le retard. «  Vaut mieux tard que jamais », a-t-il souligné. Néanmoins, dit-il somme de dédommagement que les auteurs de la tragédie du 21 octobre 2020 doivent payer est insuffisant compte tenu des dégâts causés.

De son côté Olivier Nkurunziza , secrétaire général et porte-parole du parti Uprona a fait savoir que l’essentiel est que la justice soit impartiale. Pour lui, la justice ne généralise pas. « Celui qui est coupable est puni individuellement »

Egide Nduwarugira

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here