Le lac Tanganyika se fait justice

0
88
Advertisement

Les eaux du lac Tanganyika ont envahi les espaces de détente (plages ) aménagés sur le littoral du lac au niveau de Kajaga, ce 20 février 2021. Le lendemain, le ministre en charge de l’environnement, Deo Guide Rurema a effectué une visite guidée en commune Mukaza et Ntahangwa de la Mairie de Bujumbura et commune Mutimbuzi de la province Bujumbura pour se rendre compte des dégâts liés à ces inondations. Le constat est déplorable, les salles des réunions, les paillotes et d’autres bâtiments se trouvent dans le lac Tanganyika.

Le ministre Deo Guide Rurema

Le ministre Rurema explique que ce phénomène est dû aux changements climatiques et aux activités anthropiques.  « Cette montée des eaux est phénomène naturel dû aux vents violents qui les ont poussées ». Et de tranquilliser la population riveraine en indiquant seuls ceux qui n’ont pas respecté le code de l’eau, soit la normede 150m à partir du rive du lac Tanganyika lors dela construction, ont été touchés par cet incident. Mais ceux qui en ont respecté, les dégâts ne sont pas énormes, souligne-t-il.

Et il a promu la denonciation de toutes personnes n’ayant pas respecté le code de l’eau afin d’appliquer loi. Il a interpellé ceux qui érigent des constructions sur le littoral du lac Tanganyika de respecter le code de l’eau.

Y’aurait-il des activités sur la rivière Lukuga pouvant saboter les pays riverains ?

Sur cette question, le ministre Rurema a indiqué que son ministère est en concertation avec l’autorité du la Tanganyika qui englobe le Burundi, la Tanzanie, la R.D Congo et la Zambie pour vérifier ce qui se passe sur cette rivière afin trouver des données fiables.

Quant à Sylvain Tusanga Mukanga, directeur exécutif de l’Autorité du la Tanganyika, les cadres de cet organe œuvrant au Burundi vont entrer en contact avec ceux de la RDC pour vérifier le pourquoi de ces grognes.  Les moyens sont disponibles a-t-il rassuré. « Même s’il s’avère nécessaire d’effectuer le curage de la rivière Lukuga, nous sommes prêts à financer ces travaux. », indique Mukanga.

 Impact du non-respect du code de l’eau

Le propriétaire de l’hôtel Club du lac Tanganyika, Alfredo Frodjo lors de l’aménagement son site touristique sur le littoral du lac, il a scrupuleusement respecté le code de l’eau.  Toutefois, il a fait savoir que suite à la montée des eaux du lac Tanganyika, son Hôtel a perdu 40 m à 50 m de sa plage. Cependant, cette montée des eaux du lac n’a pas causé des dégâts car ses bâtiments sont restés intactes. Il a expliqué qu’en construisant il a respecté la norme de 150m.

Au cas contraire, les sites de détente dont les bistrots Big One Way, CAP TOWN BEACH , Sun Beach et deux étages en cours de construction ont été envahis par les eaux du lac Tanganyika.

A tous ces défis, le ministre s’indigne à ceux qui n’ont pas respecté les zones tampons et ceux qui ont octroyé les titres fonciers pour des constructions anarchiques sur lac Tanganyika. Pour gérer ces problèmes, le ministre a annoncé qu’une reunion d’urgence est envisagée à laquelle participera l’administration locale, les partenaires et ceux qui occupent le littoral du lac de Kajaga jusqu’à Nyanza-lac.

Singalons que ce phénomène de la montée des eaux du lac tanganyika s’est manifestée depuis 2019 et atteigne 776m comparativement de l’année 1994, cette montée a atteint 778m

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here