« Le digital est aussi féminin »

0
422
Advertisement

La plateforme  Kit Hub s’est jointe aux femmes du monde entier pour célébrer la journée internationale de la femme sous le thème: « L’impact de la femme dans le monde de la digitalisation ». Une occasion de connaître un programme FemDev lancé afin d’accroître le taux de femmes dans le domaine de la digitalisation. « Les femmes sont capables».

Mme Jolie Darcene Duhikaze :  « L’informatique est un outil de travail »

Mme Jolie Darcene Duhikaze, chargée du partenariat et sponsor au sein de Kit Hub et coordonnatrice du programme FemDev (femmes développeuses) a indiqué que dans le monde actuel, on ne peut absolument pas se passer de l’informatique. « De nos jours, nous pouvons travailler et communiquer à distance grâce à l’informatique. La recherche d’emploi, les offres de services, les annonces publicitaires, les achats et les réservations se font maintenant par le biais de l’ordinateur et de l’informatique», a-t-elle souligné.

Pour elle, c’est pour cette raison que la femme ne peut en aucun cas rester indifférente devant l’évolution de l’informatique.  Elle doit rester connecté et avoir un accès permanent  l’évolution mondial« L’informatique est présente chez soi, dans les bureaux, dans les magasins, dans les hôpitaux, les écoles, etc». 

Selon toujours Mme Duhikaze, l’informatique est un outil de travail et de communication incontournable dans les entreprises. Elle appuie énormément dans le domaine de l’administration, la mise en place et l’actualisation d’une base de données, le système et le partage d’informations, la sécurité, etc.

Pourquoi le taux faible dans le domaine de la digitalisation?

JD Duhikaze

Jolie Darcene Duhikaze  déplore néanmoins le faible effectif  des femmes dans le domaine informatique. Ce n’est pas, dit-elle , parce que les femmes ne se sont pas intéressées par des nouvelles technologies. Au contraire, explique-t-elle, les hommes y sont entrés massivement. Auparavant, l’importance se situait dans le matériel comme les gros ordinateurs ou les machines impressionnantes.  « Pas du tout dans le logiciel, où se situaient les emplois féminins. L’informatique est par la suite devenue un milieu avec un emploi assuré, une carrière promise et un avenir meilleur»

D’après Isabelle Collet, informaticienne scientifique et spécialiste des questions de genre, l’informatique est un métier technique qui est apparu au moment où toutes les femmes ne travaillaient forcément pas, encore moins dans le domaine informatique. Mais à cette époque, on compte entre 30% et 40% des femmes salariées dans l’informatique.

La Wikipédia nous dit que du XIXe jusqu’après la Seconde Guerre mondiale, la programmation était essentiellement effectuée par des femmes. Au début du XXème siècle, les femmes ont été les premières programmeuses dans l’histoire et ont énormément contribué à l’informatique :

Madame Ada Lovelace, considérée comme une pionnière de l’informatique, a créé le premier algorithme pouvant être exécuté par un ordinateur.

Madame Grace Hopper a été la première à concevoir un compilateur pour la programmation d’un langage.

Les femmes ont œuvrées dans différentes parties de l’informatique comme le hardware, la cryptographie, la conception, le développement, etc. Malheureusement, à partir des années 1980 au milieu des années 1990, l’effectif des femmes dans le domaine informatique chute et arrive à un taux de 15%.

Un programme pour intéresser les femmes dans le domaine

Pour cet effet, KitHub a lancé le programme Femme Développeuse, FemDev en sigle, dans le but de valoriser et d’accroître le taux des femmes dans le domaine de la digitalisation. Et d’initier les femmes dans le milieu informatique à travers les événements auxquelles elles seront couramment invitées.

Ce programme est accessible à toutes les femmes, expérimentées et débutantes dans le domaine informatique. Il a été créé pour que les femmes puissent s’épanouir et se sentir à l’aise dans ce qu’elles aiment faire. « Nos coachs, nos mentors, nos formatrices, et nos ambassadrices sont des femmes qui ont évolué dans le métier informatique pour justement motiver les autres femmes à faire de même ».

C’est dans le but de rassembler les femmes afin de discuter sur l’absence de la présence féminine dans de le domaine technique et surtout de la digitalisation. « Le digital est aussi féminin, car les femmes elles aussi sont capables», a-t-elle conclu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here