Un don de 225 bancs pupitres octroyés à l’Ecofo Ruziba I

0
66
Le ministre Dr Francois Havyarimana et Le representant de l'UNICEF au Burundi donnent les bancs pupitres aux élèves de Ruziba1
Le ministre Dr Francois Havyarimana et Le representant de l'UNICEF au Burundi donnent les bancs pupitres aux élèves de Ruziba1
Advertisement

Le ministère de l’éducation avec l’appui de l’UNICEF a débuté  l’octroi de bancs pupitres pour les provinces de Ruyigi, Cankuzo, et la Mairie de Bujumbura. Ce mardi le 18 mai 2021, le ministre de l’Education était à Ruziba. Plus de 2300 élevés vont s’assoir convenables.

Le ministre Dr Francois Havyarimana et Le representant de l'UNICEF au Burundi donnent les bancs pupitres au directeur de l'Ecofo de Ruziba1
Le ministre Dr François Havyarimana et Le representant de l’UNICEF au Burundi donnent les bancs pupitres aux élèves de Ruziba1

225  bancs pupitres sont octroyés  par son ministère sous l’appui de l’UNICEF au Burundi à  l’Ecofo Ruziba I. Dr François Havyarimana a précisé que dans ce programme plus de 1188 bancs pupitres seront donnés dans les cinq écoles des directions provinciales de l’enseignement DPE de Ruyigi, Cankuzo et Mairie de Bujumbura.

 Selon les statistiques, plus de 250000 bancs pupitres sont  nécessaires dans tout pays. Ainsi plus de 16500 bancs seront distribués selon les besoins et les 100 000  sont en train d’être réparé à travers tout le pays sous le budget du fonctionnement du ministère. Le ministre Havyarimana a  lancé un appel vibrant aux organisions internationales d’emboiter le pas  à l’UNICEF en soutenant l’éducation au Burundi.

John Agbor représentant de l’UNICEF au Burundi  a indiqué que l’équipement des salles de classes pour permettre les enfants à étudier dans les mêmes conditions est nécessaire. « Il existe malheureusement des écoles ou les enfants sont obligés à suivre les études assissent même sur le sol, les enfants s’assaillent sur le bois, ou sur les cailloux, cinq enfants sur un banc destinés aux deux enfants ; les conditions qui ne sont pas bonnes pour l’apprentissage, ni à la santé des enfants surtout avec le COVID 19 car les mesures de distanciation reste impraticable».

Des défis à relever

Le rapatriement, a-t-il précisé, des refugies augmente d’avantage les problèmes dans le système éducatif dans les zones d’accueil. La réhabilitation et équipement des écoles dont l’identification sont aussi des projets que l’Unicef compte faire pour soutenir l’éducation au Burundi. Des enfants vulnérables seront aussi soutenus par son programme tous à l’école où plus de 2 700 000 élèves auront reçu les matériels  scolaire.

Le représentant de l’UNICEF a  dit  que c’est la bonne pratique de son organisation d’accompagner les bonnes initiatives pour l’accès à une éducation de qualité. Il a expliqué que l’UNICEF a pour mission de promouvoir le droit des enfants et de l’éducation comme en est  un des droits fondamentaux.

Cependant, il a  montré que bien que le taux satisfaisant d’accès à l’éducation, pas mal des enfants abandonnent leurs écoles à mi-chemin. «  Sur dix enfants qui vont à l’école, moins de six parmi eux  terminent seulement ses études secondaires. », a-t-il indiqué. Il a admis que les efforts à faire pour une éducation saine au Burundi sont encore énormes..

Marie Rose Iratabara, une des écolières s’est satisfaite du don car ils assoient à trois ou quatre sur banc pupitre.  « Maintenant les conditions d’apprentissage va s’améliorer», s’est-elle réjouie. Elle a appelé au gouvernement et à ses partenaires de fournir leurs efforts pour augmenter le nombre de classes afin de réduire le surnombre des élèves dans une même classe.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here