Le Burundi élu à la tête de l’UNSAC

0
80
Photo de famille des experts de UNSAC après la mise en place du nouveau comité
Photo de famille des experts de UNSAC après la mise en place du nouveau comité
Advertisement

Le Burundi est élu pour assurer la présidence du comité  consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de Sécurité en Afrique Centrales (UNSAC). La gestion électorale et la lutte contre le terrorisme sont dans la mission de ce comité.

Au cours de la 51e réunion d’UNSCAC, tenue à Bujumbura, ce 25 mai 2021, le comité  consultatif permanent des nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique  Centrale vient d’être renouveler. Le Burundi prend la présidence, le Gabon  la 1ère vice-présidence et l’Angola occupe la deuxième vice-présidence. Le comité mis en place vient pour remplacer celui qui était dirigé par la Guinée Equatoriale à un mandat de 6 mois tel que prescrit par la loi régissant ce comité.

Amb Isidore Ntirampeba,SP du MAECD
Amb Isidore Ntirampeba,SP du MAECD
se réjouit de voir le pays honoré du siège de la présidence de ce comité

Ambassadeur Isidore Ntirampeba, Secrétaire permanent du ministère en charge des affaires étrangères qui  représente le Burundi dans ce Comité se réjouit de voir le pays honoré du siège de la présidence de ce comité. Selon lui, c’est la plus-value pour le Burundi de montrer sa vraie image dans le monde.  «  C’est un moment opportun de montre l’expertise du Burundi sur le plan international et que le Burundi est un pays paisible après un moment difficile qu’a connu en 2015 », explique Ambassadeur Ntirampeba. Il est conscient qu’après cette réunion, les entrepreneurs viendront investir au Burundi. Il rassure que les touristes visiteront notre pays ce qui permettra la bonne visibilité du Burundi.

Les points saillants qui sont en charge de ce comité sont : la gestion des élections paisibles pour éviter les tensions liées aux processus électoraux, la gestion et éradication des groupes terroristes Boko Haram , le  kidnapping des gens dans l’océan Atlantique, l’activisme des groupes armes , la circulation illicite des armes légères et des petits calibre.

Dans cette réunion onze pays, dont le Burundi, la RDC, Angola, Gabon, Cameroun, Tchad, Sao Tome et Principe, Centre Afrique, Guinée Equatoriale, le Rwanda ; qui font cette communauté sont présents.

Rappelons que cette communauté a été créée le 18 octobre 1983 à Libreville, capitale Gabonaise.

Jean Marie Vianney Niyonkuru

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here