Désormais, le Gouvernement du Burundi fixe les prix des denrées alimentaires

0
263
les haricots
les haricots
Advertisement

Pour une bonne gestion du surplus de production, depuis la 2è saison culturale 2020-2021, le prix des maïs a été fixé à 680 FBu le kilo. Cette fois-ci, c’est le retour des haricots dont le prix varie entre 900 FBu et 1100 FBu dès ce 30 juin 2021, annoncé Déo Guide Rurema.

Haricots
Haricots

Le Ministre ayant en charge l’agriculture dans ses attributions en collaboration de celui des finances ont fixé les prix d’achat des produits agricoles. Les prix d’achat des produits agricoles fixés sont ceux du maïs, de la pomme de terre, du riz paddy, le haricot et  les oignons.

Selon Déo Guide Rurema, ministre de l’Agriculture lee prix d’achat de maïs passe de 350FBu le Kg de grain sec à 680 FBu le Kg chez le producteur.

Pour la pomme de terre le prix d’achat au producteur  est fixé à 700 Fbu /kg. Pour le riz paddy grains « courts »,  le prix d’achat  est de 830 Fbu le Kg; le riz paddy au riz blanc (Grains courts) : 950 Fbu/ Kg ; le riz paddy grains longs : prix d’achat  au producteur proposé  860 Fbu. Le  Riz paddy au riz blanc (Grains longs)  doit s’acheter à 1000 Fbu.

Le haricot n’est pas épargné. Le haricot volubile catégorie 1 homogène doit acheter à 1100 Fbu le Kilo tandis que le prix du haricot nain homogène catégorie 2 est de 950 Fbu/Kg. Le  haricot mélangé doit s’acheter à 900 Fbu/Kg. Dans la même optique,  un kilo d’ognons rouges est fixé à 1200 tandis que  celui d’ognons blancs  est de 750 fbu.

 « Le Gouvernement tranquillise les producteurs que toute la production va être achetée afin de les encourager et d’éviter que la production soit un problème au niveau local comme cela a été remarqué dans les saisons passes », a rassuré Déo Guide Rurema avant d’ajouter que les agriculteurs ont manqué le marché d’écoulement de leur production lors des saisons passées.

Le ministre met en garde tout commerçant qui va spéculer et passer outre cette mesure en achetant le surplus de la production à un prix inférieur au prix fixé.  Sont concernés aussi ceux qui achètent la production sur pied par la mauvaise pratique dite « Umurwazo». « Ils seront  s sévèrement puni et ne seront pas remboursés. Il est demandé aux agriculteurs de dénoncer tout spéculateur».

Toutefois, les commerçants demandent plus de lumière sur la façon dont ils vont vendre ces produits agricoles. Au marché du chef-lieu de la commune Mabanda de la province Makamba (sud) du pays, ils se demandent comment vendre les haricots étant donné que les prix de vente des haricots pendant la période de la récolte passé légèrement à 900 FBu le Kg.

Quant aux producteurs, la joie est totale. Ils disent que le gouvernement laborieux et responsable poursuit sa politique de bonne gestion de la nation. « C’est un ouf de soulagement pour nous les agri-éleveurs car lors de la récolte on les commerçants nous donnaient des prix dérisoires pour le Kg de Haricots », se réjouit une vielle femme rencontrée au marché de la colline Musenyi en commune Mabanda, ce 2 juillet 2021. 

Le Gouvernement « Nkozi et Mvyeyi » est préoccupé par l’augmentation de la production agricole pour que chaque bouche ait à manger et chaque poche ait de l’argent, telle que promis par le Président de la République du Burundi Evariste Ndayshimiye lors de la campagne électorale 2020.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here