La CVR lance officiellement ses activités en mairie de Bujumbura

0
154
Pierre Claver Ndayicariye, Président de la Cvr
Pierre Claver Ndayicariye, Président de la Cvr
Advertisement

Ce mardi 27 juillet 2021, la commission vérité et réconciliation (CVR) a lancé solennellement  les activités  d’exhumations des restes des victimes de la crise de 1972 en  mairie de Bujumbura.

Pierre Claver Ndayicariye, Président de la Cvr
Pierre Claver Ndayicariye, Président de la Cvr

Selon Pierre Claver Ndayicariye, président de la CVR, certaines informations en rapport avec les tueries de 1972 en mairie de Bujumbura sont déjà parvenues à cette commission. « Ces dernières révèlent que des personnes ont été tuées et jetées dans des fosses communes ». Il a réitéré  son appel aux  habitants de la ville de Bujumbura à aider dans la localisation précise des fosses communes éparpillés dans les différentes communes de la mairie.

Concernant les fosses communes sur lesquelles sont érigés des bâtiments, Pierre Claver Ndayicariye dit que dans le cas pareil, la question reviendra au pouvoir public pour prendre une décision appropriée.

De son côté,  Ramadhan Nkurikiye, conseiller principal du maire de la ville  tranquillise ceux viendront témoigner devant la commission. Pour lui, leur sécurité sera assurée. Nkurikiye n’a pas manqué à demander les citadins d’aider la CVR à faire l’identification  des  fosses communes, tout le monde voudrait savoir la vérité.

Jérémie Harerimana, originaire de la province Bubanza  a confié à la presse qu’il avait 25 ans en 1972. Ce dernier affirme qu’il est parmi les rescapés de la crise de 1972. Cet  homme agé dit qu’il travaillait comme un aide-maçon dans une société dans la mairie de Bujumbura. Il révèle qu’il  a été arrêté, ligoté et transporté au cachot. Par la suite, Harerimana dit qu’il a été sauvé grâce à un chef qui a réclamé en  sa faveur en convaincant les  tueurs qu’il faut laisser partir ce jeune illettré qui ne sait rien. Il souligne qu’il a échappé la mort de cette manière.

La Commission Vérité et Réconciliation prétend clôturer ses activités débutées ce mardi 27 juillet 2021 en mairie de Bujumbura dans une période de plus de 2 semaines.

               Egide Nduwarugira

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here