« La démocratie, un système de gouvernance à encourager», selon le CDE

0
73
CDE
CDE
Advertisement

Le CDE Great Lakes (le centre pour le développement des entreprises) poursuit son programme d’éducation pour réduire les barrières d’une société libre, juste et prospère.

Photo de famille après les échanges sur l'introduction à la démocratie
Photo de famille après les échanges sur l’introduction à la démocratie

C’est dans ce contexte qu’il a animé une conférence de presse, ce lundi 26 juillet 2021, pour échanger sur un livre « Introduction à la Démocratie » d’Eamonn Butler  organisée par CDE (center for developpement and entreprises) . « Certains pays sont sous le régime démocratique mais, ils ne maitrisent pas les principes de la démocratie. Les 2/3 de la population mondiale, dans plus de 100 pays vivent sous des gouvernements qui prétendent être  démocratique» a indiqué le consultant Gaston Sindayigaya.

Il a souligné que par rapport aux autres  systèmes de gouvernance, celui  de la démocratie est le meilleur pour la mise en place des dirigeants. La démocratie, dit-il,  est un système de gouvernance qui a une place de choix par rapport aux autres systèmes utilisés pour diriger une nation. M. Sindayigaya fait savoir que là où il n’y a pas de la démocratie, on privilège le tribalisme, la religion,  le régionalisme ainsi que d’autres système. Ces  derniers causent souvent des conflits entre les citoyens  car un groupe de gens s’accapare tout le pouvoir.

Cependant, Sindayigaya précise que beaucoup de pays démocratiques n’ont pas la vraie compréhension du mot démocratie. « Tu peux t’appeler démocrate alors que tu es réellement autoritaire. Tu fais taire toute critique, tu fais emprisonner tes opposants », a-t-il déploré.

De son côté, Aimable Manirakiza , Directeur Exécutif du CDE a indiqué que l’activité de présentation dudit livre s’inscrit dans son programme d’éducation. Il est  conçu pour faciliter la compréhension des idées qui réduisent les barrières d’une société libre, juste et prospère.  C’est dancs cette logique, a-t-il poursuivi, que le groupe de réflexion du CDE s’associe aux auteurs internationaux pour éduquer l’opinion national sur le miracle de l’entrepreneuriat, de la démocratie et l’équité.

 La démocratie évolue positivement au Burundi

D’après le consultant Gaston Sindayigaya,  la démocratie est un système qui évolue. Il y’a encore des erreurs pour beaucoup de pays. Pour le cas du Burundi, il a affirmé qu’il y a un pas déjà franchi. « Aujourd’hui, les Burundais  organisent eux-mêmes des élections sans recourir aux aides étrangères et tout se déroule bien. Cela est un signe indiquant une évolution en matière de la démocratie », a-t-il martelé.

Cependant, la culture africaine est l’un des obstacles de la démocratie dans le vrai sens du terme.  Le plus gros problème pour quiconque essaie de comprendre la démocratie, est que le mot « démocratie » a changé de sens. Ce que les gens appellent la démocratie aujourd’hui, n’est pas celui  des Grecs de l’Antiquité à qui on attribue avoir inventé cette idée avaient en tête.  Pour eux, la démocratie signifiait un système de gouvernement dans lequel les citoyens se réunissaient en assemblées ouvertes pour légiférer, décider des politiques clés (par exemple faire la guerre) et nommer des fonctionnaires.

Pour les gens d’aujourd’hui, la démocratie signifie un système de gouvernance dans lequel le public vote, toutes les années pour élire des représentants. Il s’agit des présidents, des parlementaires ou des sénateurs qui décident ensuite des lois, des politiques et des nominations publiques (page 2 , livre intitulé ” introduction à la démocratie ” par EAMONN BUTLER)

Egide Nduwarugira

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here