L’existence d’un secouriste dans chaque ménage, un souhait de la Croix Rouge du Burundi

0
46
Advertisement

Sous le thème :  « Soyez un héro en milieu scolaire et au sein de la communauté » la Croix Rouge du Burundi a célébré la journée mondiale dédiée aux premiers secours , ce 11 septembre 2021, à Bujumbura. Cette ONG , dans l’avenir, souhaite que chaque ménage ait une personne ayant une notion sur les premiers secours comme l’indique Etienne Ndikuriyo, le chargé de la communication au sein de cette ONG.

Selon Etienne Ndikuriyo , ça serait un avantage si chaque ménage se dote d’une personne ayant une notion sur les premiers secours. Ce dernier fait savoir que sur le territoire national , il y a plus de 2900 collines où il existe 20 personnes membres de la croix rouge déjà formées sur chacune. Selon toujours Ndikuriyo , l’existence d’un secouriste dans un milieu scolaire , serait très nécessaire . « Pendant la récréation , il y a des bousculades chez les enfants ou des accidents , dans ce cas , on a besoin de l’intervention d’un secouriste »,Ndikuriyo a-t-il souligné.

Le chargé de la communication au sein de la Croix Rouge du Burundi n’a pas oublié de signaler qu’un projet d’insérer la notion de premiers secours dans l’enseignement est disponible. Ce dernier indique qu’on attend l’accord du Ministère en charge de l’éducation pour mettre en œuvre ledit projet. Etienne Ndikuriyo dit que 2600 clubs où les élèves apprennent la notion de base des premiers secours existent dans différentes écoles du Burundi , cependant , il signale qu’on voudrait couvrir tout le pays.

Les participants

Anselme Katiyunguruza , secrétaire général de la Croix Rouge du Burundi , dans son discours d’ouverture des cérémonies , a fait savoir qu’une personne secouriste devrait être à chaque école ainsi qu’à bord de chaque bus de transport en commun.

Quant à Athanase Ndayiragije du ministère de transport ,de commerce , de l’industrie et du tourisme , son ministère s’est engagé à faire le suivi de la formation sur les premiers secours des chauffeurs des institutions publiques et parapubliques , des organisations internationales et entreprises privées.

De son côté , Anicet Nibaruta , du service de la gestion des catastrophes , le service du premiers secours au Burundi , connaît des défis comme le manque de soins de santé rapides et adéquats , l’insuffisance des transports , l’impraticabilité des routes ainsi que d’autres problèmes.

91 membres de la Croix Rouge du Burundi ayant subi une formation sur les premiers secours ont été certifiés

Egide Nduwarugira

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here