Le parti Sahwanya Frodebu demande la CVR d’accélérer ses travaux

0
96
Advertisement

Le parti Sahwanya Frodebu salue le travail déjà accompli par la Commission Vérité et Réconciliation (CVR). Cependant ,le Front pour la Démocratie au Burundi , juge nécessaire l’accélération des travaux de cette commission pour que la triste anniversaire de 2022 , un demi siècle depuis que le Burundi aura été soumis à des dures épreuves par l’État dirigé par le Colonel Michel Micombero , soit une occasion d’arriver à des conclusions communes , construites sur la vérité des faits vécus au cours des événements de 1972 comme l’indique Pierre Claver Nahimana , Président dudit parti.

A l’issue d’une conférence de presse animée ce vendredi 15/10/2021 , le parti des Inziraguhemuka Sahwanya Frodebu , s’est exprimé sur les événements de 1972 et les activités de la Commission Vérité et Réconciliation. Pierre Claver Nahimana , président du parti Sahwanya Frodebu , a fait savoir que le travail déjà accompli par la CVR ,une commission qui est à l’oeuvre depuis bientôt 7 ans , est appréciable.

Nonobstant , ce dernier a indiqué que le Frodebu demande à ladite commission d’accélérer ses travaux pour que la triste anniversaire de l’année prochaine ,où 50 ans seront passés depuis que le Burundi aura été soumis à des moments difficiles , soit une occasion d’arriver à des conclusions communes , construite sur la vérité des faits vécu au cours de la tragédie de 1972. De surcroît , Nahimana recommande à la CVR de redoubler d’efforts dans le traitement des autres périodes qui ont suivi l’an 1972 à travers lesquelles le peuple burundais a vécu des épreuves également douloureuses jusqu’à nos jours, selon les Inziraguhemuka. ” Le parti Sahwanya Frodebu ne s’ingère pas dans la mission de la CVR , mais ,il a le plein droit de dire quelque chose sur le passé douloureux du pays et les activités de la CVR “, a-t-il répondu sur la question de savoir si ledit parti n’a pas dépassé ses limites.

A part la CVR , les Inziraguhemuka demande aux partenaires multilatéraux du Burundi ainsi que bilatéraux d’honorer ce qu’ils se sont engagés à Arusha en soutenant et en appuyant le Burundi dans sa quête de la vérité sur le passé douloureux et la Réconciliation nationale. Ledit parti lance encore un appel particulier à l’Allemagne et la Belgique ayant gouverné le Burundi plus de 60 ans , pour qu’ils soutiennent davantage le Burundi dans cette quête de la vérité et réconciliation. La jeunesse burundaise qui n’a aucune responsabilité dans les tragédies qu’a connu le pays au cours du 20 siècle doit s’impliquer ou être impliquée davantage pour être totalement libérée du lourd fardeau du passé, a-t-il insisté.

Notons que le parti Sahwanya Frodebu , sans préjudice aux conclusions auxquelles aboutira la CVR , affirme que les tueries de 1972 , est un génocide des Bahutu commis par le pouvoir politico-militaire dirigé par le colonel Michel Micombero à l’époque des faits comme Nahimana l’a signalé.

Avant de clôturer sa conférence de presse monsieur Nahimana a jeté un coup d’œil à l’état actuel de la démocratie au Burundi. Et de déplore le chômage qui la jeunesse burundaise.

« Le trajet est encore long pour arriver à la vrai démocratie »

Selon Nahimana , pas mal de choses ont été faites en vue d’améliorer la démocratie au Burundi. Cependant , selon toujours lui, en terme de pourcentage , il affirme que la démocratie est encore en dessous de 50%. Et, d’indiquer que c’est difficile de dire qu’il y a de la démocratie alors que la pauvreté guette beaucoup de familles burundaises sans oublier l’emploi qui est devenu gaz rare chez les jeunes .

Egide Nduwarugira

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here